Tour Hermanac de Can Pi

Construite au XVI ème siècle bien qu'au XIX ème siècle elle a été incorporée dans un mas. En 1577, une licence royale fut accordée pour construire plusieurs tours à Begur et ainsi défendre la population contre les attaques de pirates. La rue Bonaventura, où se trouve cette tour, était connue comme la rue des tours jusqu'en 1906.

Tour de Can Marquès

Bien qu'elle soit construite dans un mas du XIX ème siècle, la tour a été construite au XVI ème siècle, à une époque où une autorisation royale a été accordée pour construire des tours pour la défense des attaques de pirates. Au sommet, des pierres et d'autres objets étaient stockés pour les lancer aux ennemis aux moments des sièges.

Tour Pella i Forgàs

Tour construite autour du VI ème siècle destinée pour se défendre contre les attaques des pirates. Construite sur la roche naturelle, les motifs arabesques des fenêtres se détachent. Elle appartenait au politicien, avocat et historien de Begur Josep Pella i Forgas (1852-1918).

Tour de Mas Mauri de Vall

De cette tour, construite au XVI ème siècle, seulement sept mètres restent debout. L'épaisseur de la paroi est de 1,30 m. et de toutes les tours de la ville, c'est celle qui a un plus grand diamètre à sa base (4,10m.) ce qui fait penser que c'était la plus haute. A ses côtés, il y avait un four à chaux pour les approvisionner, et c'est pourquoi que peu à peu a été détruit tout ce qui manque de la tour. Actuellement la tour fait partie de la maison et est convertie en chambre.

Tour de Sant Ramon (Torre d'en Caixa)

Construite au XVI ème siècle pour se défendre des attaques de pirates qui assiégeaient la Méditerranée. L'accès aux tours se faisait par un escalier intérieur en bois. Ces derniers rendaient difficile l'accès aux attaquants.

Tour du Mas d’en Pinc

Ce mas est l'exemple parfait de ce qu'avait été, aux XVI ème et XVII ème siècles, les éléments composants de la ferme (logement, écuries, basse- cour, ...) et la tour de défense. Comme détail curieux cette tour n'a pas de porte extérieure, et on ne peut y accéder que par le premier étage du mas. À l'heure actuelle, la Mairie de Begur en est la propriétaire. Restauréeen 1986, en centre culturel, dédié à la recherche et l'étude du flamenco, en l'honneur de la grande bailaora, danseuse Carmen Amaya, qui y a passé les derniers jours de sa vie. De nos jours, cette bâtisse est le siège de la Fondation Nereo, un organisme qui préserve l'environnement et organise des cours, des conférences et d'autres actions liées à la mer.